5 jours pour se réapproprier son pouvoir d’action citoyen

Pourquoi cet article ?

En juillet, une partie de l’équipe de l’Accélérateur de la mobilisation a passé une semaine à Avignon avec des militant.e.s du mouvement écologique Youth For Climate.

  • Comment répliquer ces formats et les déployer plus largement, pour inviter des groupes de citoyens à s’emparer collectivement des sujets qu’ils.elles veulent voir aboutir en leur donnant l’impulsion et les ressources pour faire campagne ?
  • Comment mettre nos pédagogies au service des mouvements, associations, fondations qui pourraient se les approprier ?

Contexte : Le mouvement Youth For Climate en région PACA

Les jeunes avec qui nous avons passé cette semaine étaient une vingtaine, de 14 à 18 ans, et venaient avant tout des groupes d’Avignon, Toulon et Marseille. Leur souhait : prendre à contrepied leur éloignement géographique pour porter une campagne commune au niveau de la région PACA.

Leur point de départ, avec lequel nous avons composé :

# Une conscience et conviction écologique profonde alliée à une flamme militante

Le point d’arrivée, une semaine plus tard :

# Toutes les énergies concentrées sur UN projet concret : celui de faire pression sur la région PACA pour qu’elle organise une Convention Citoyenne pour le Climat à l’échelle de la région, grâce à une campagne de mobilisation citoyenne #paCCCa

Que peut-on faire ensemble, à l’échelle de notre région, qui sera réellement utile et pourra faire bouger les lignes ?

Détail des différents temps du parcours emprunté pendant cette semaine

  • Quels sont les combats où la voix des jeunes sont particulièrement légitimes ?
  • Quels sont les combats ambitieux tout en restant réellement gagnables, où il y a une chance d’aboutir ?
  • Quelles sont les campagnes qui donnent réellement envie, qui allument une vraie flamme en eux et elles ?
  • Comment communique t-on ?
  • Comment prend-on les décisions ?
  • Quels sont tous les besoins que nous identifions d’ores et déjà pour mener cette campagne à bout, et qui peut nous aider ?

Comment aller désormais plus loin avec nos pédagogies de mobilisation citoyenne ?

Comme avec chaque groupe que nous accompagnons dans l’élaboration d’une stratégie de campagne de mobilisation citoyenne, quelle expérience puissante !

#1 Lancer une campagne c’est bien, mener une campagne sur la durée c’est mieux

Au contraire des associations, les mouvements citoyens n’ont pas nécessairement les ressources internes pour mener une campagne dans la durée une fois celle-ci lancée : maintenir la pression, communiquer, trouver de nouveaux allié.e.s,…tout cela demande non seulement du temps mais aussi un niveau d’expertise et de réseau qui n’est pas forcément disponible en interne.

#2 Lancer une campagne c’est bien, lancer des centaines de campagnes c’est mieux

Ce format marche, c’est indéniable. En quelques jours, un petit groupe de citoyen.ne.s convaincu.e.s et motivé.e.s peut élaborer une stratégie de campagne sur un sujet précis et être prêt à la mener. Que cette campagne soit gagnée ou non ensuite, on voit un réel bond en termes de pouvoir d’agir, et une appropriation de tous les bons réflexes de la mobilisation citoyenne.

#3 Le climat c’est bien, tout le reste des sujets écologiques et sociaux c’est mieux

Le climat, c’est un sujet qui nous tient fort à coeur — mais c’est loin d’être le seul sur lequel il est possible et urgent de faire campagne pour entraîner les changements qu’on souhaite voir.

  • Faire respecter la loi qui impose 3 séances d’éducation à la vie affective et sexuelle, par an et par classe, dans mon lycée, et qui est dans la grande majorité pas respectée
  • Exiger de notre entreprise qu’elle accélère la mise place du tris sélectif dans l’ensemble des bureaux
  • Enpêcher la construction d’un centre Amazon à côté de ma ville
  • Mettre fin à l’épandage de pesticides proche des habitations de ma ville
  • Mettre en place des mesures de restriction de la publicité dans ma ville ou région
  • Faire installer ruches ou potagers dans tous les lycées de notre région, car une circulaire donne les budgets pour ce faire
  • Convaincre le gouvernement de mettre en place un congé paternité égalitaire partout en France
  • Interdire l’enfermement des enfants migrants en France (car ce n’est pas aujourd’hui le cas)

Cela vous parle ou vous inspire ?

Nous sommes un petit collectif (7 membres, tous et toutes par ailleurs impliquées dans divers autres projets), et nous ne pourrons probablement pas aller beaucoup plus loin tous.tes seul.es. Nous aimerions beaucoup attirer de nouvelles forces vives, de nouvelles expertises, de nouvelles idées, de nouveaux partenariats, et ainsi amplifier avec d’autres ce que nous avons débuté.