5 jours pour se réapproprier son pouvoir d’action citoyen

Pourquoi cet article ?

En juillet, une partie de l’équipe de l’Accélérateur de la mobilisation a passé une semaine à Avignon avec des militant.e.s du mouvement écologique Youth For Climate.

L’objectif pour lequel ils.elles nous avaient invité : accompagner la transition d’une somme d’actions collectives à une stratégie collective spécifique et ciblé, en montant une campagne de mobilisation citoyenne régionale spécifique à la région PACA.

Cela nous a donné l’occasion d’itérer nos pédagogies alliant facilitation de groupe et expertise en stratégie de mobilisation citoyenne, pour un double résultat : développement du pouvoir d’agir individuel et collectif, et élaboration d’une stratégie de campagne de mobilisation.

A travers cet article, nous souhaitons aujourd’hui :

# Partager les grandes lignes de cette pédagogie, en s’appuyant sur l’exemple réalisé avec Youth For Climate

# Interpeller plus largement sur nos questionnements actuels :

  • Comment aller plus loin en termes d’impact social, en fournissant les ressources nécessaires pour mener et gagner ces campagnes ?
  • Comment répliquer ces formats et les déployer plus largement, pour inviter des groupes de citoyens à s’emparer collectivement des sujets qu’ils.elles veulent voir aboutir en leur donnant l’impulsion et les ressources pour faire campagne ?
  • Comment mettre nos pédagogies au service des mouvements, associations, fondations qui pourraient se les approprier ?

Contexte : Le mouvement Youth For Climate en région PACA

Les jeunes avec qui nous avons passé cette semaine étaient une vingtaine, de 14 à 18 ans, et venaient avant tout des groupes d’Avignon, Toulon et Marseille. Leur souhait : prendre à contrepied leur éloignement géographique pour porter une campagne commune au niveau de la région PACA.

Leur point de départ, avec lequel nous avons composé :

# Une conscience et conviction écologique profonde alliée à une flamme militante

# Une double frustration :

> L’action individuelle, nécessaire mais bien trop insuffisante

> L’action collective, trop souvent non ciblée (marches pour le climat) ou entraînant une forte dissolution des énergies

# Une envie forte d’impact concret en faisant réellement bouger des lignes

# Une intuition que pour être audibles, il leur faut construire ensemble, et que l’échelle régionale est la bonne — intermédiaire entre des groupes locaux où ils ne sont pas assez nombreux et un mouvement national où l’organisation est trop complexe et dispersée.

Le point d’arrivée, une semaine plus tard :

# Toutes les énergies concentrées sur UN projet concret : celui de faire pression sur la région PACA pour qu’elle organise une Convention Citoyenne pour le Climat à l’échelle de la région, grâce à une campagne de mobilisation citoyenne #paCCCa

# Une reconnection avec leur pouvoir d’action, individuel et collectif

“Je n’aurai pas pensé qu’on pouvait aller aussi vite et aussi loin en seulement quelques jours. La magie du groupe !” Laurie, 17 ans

# Une découverte de la puissance de l’intelligence collective, et de ce qu’un groupe peut produire lorsque chacun a l’espace d’amener le meilleur de lui même

# L’expérimentation du travail dans un contexte d’émergence, où il faut s’adapter avec agilité à une nouvelle réalité chaque heure

# Un câblage du cerveau en mode “Mob thinking” — ce combat est-il gagnable ? suis-je légitime sur ce sujet ? où faut-il faire levier ? avec qui puis-je m’allier ? comment faire pression ? Quel est le plus petit pas que je peux proposer pour inviter d’autres à l’action ?

C’est le chemin pris pour passer de l’un à l’autre que nous détaillons ci-dessous

Que peut-on faire ensemble, à l’échelle de notre région, qui sera réellement utile et pourra faire bouger les lignes ?

Détail des différents temps du parcours emprunté pendant cette semaine

Temps 1 — Aligner les attentes

Incontournable, un cercle pour entendre les attentes de chacun.e vis à vis de cette semaine et du travail sur la campagne régionale

Temps 2 — Prendre du recul sur son engagement

Faire le point sur ses apprentissages, les réancrer et les mettre en commun pour servir de base à l’ensemble des réflexions suivantes. On en récolte les forces du mouvement d’une part et ses faiblesses d’autre part, pour identifier ce qui fait sa force unique : qu’est-ce que nous pourrions faire bouger que les autres ne pourraient pas ?

Temps 3 — Faire émerger des sujets de campagne

Sortir tous les sujets qui touche chacun.e et sur lesquels on souhaiterait s’engager, en allant puiser dans ce qui nous fait vraiment vibrer.

Temps 4 — Sélectionner des “bonnes” campagnes

Passer au tamis toutes les idées, pour n’en garder idéalement qu’une ou deux :

  • Quels sont les sujets qui sont du ressort de la région ?
  • Quels sont les combats où la voix des jeunes sont particulièrement légitimes ?
  • Quels sont les combats ambitieux tout en restant réellement gagnables, où il y a une chance d’aboutir ?
  • Quelles sont les campagnes qui donnent réellement envie, qui allument une vraie flamme en eux et elles ?

Temps 5 — Construire la campagne

Et c’est parti pour l’action. Un véritable “hackathon”, où les jeunes s’auto-organisaient en petits groupes de travail autonomes, tout en convergeant tous et toutes ensemble 3 fois par jour et en mettant toutes les informations en commun constamment, pour garantir une cohérence.

# Problème & Solution : quel est le problème exact qu’on cherche à résoudre et quelle est la solution que nous proposons — et en quoi cette dernière est-elle crédible ?

Problème = une région PACA pas assez ambitieuse en termes de plan climat, et des décisions économiques et politiques qui inquiètent la jeunesse quant à l’avenir. Solution = Une CCC régionale, qui laissera la parole aux habitants de la région pour orienter le futur de celle-ci

# Narratif : Quelle est l’histoire racontée, le ton pris ?

Pour cette campagne, décision prise de ne pas s’engouffrer sur une voix “les jeunes en colère accusent les politique de ne pas en faire assez”, et de miser plutôt sur “les jeunes de PACA s’engagent pour leur région, et souhaitent voir celle-ci à l’avant-garde écologique et démocratique” #fiertéprovençale

# Personnes clés de la campagne

Qui est la cible finale de notre campagne ? Qui sont nos alliés, ceux sur lesquels nous allons nous appuyer ? Un élément clé, qui demande régulièrement une certaine expertise

Une cartographie nous a permis d’identifier le président de la région comme cible de la campagne, et d’identifier les différents types d’alliés pour commencer à les contacter et les réunir autour du projet : autres associations écologiques en PACA, association de la CCC, élus EELV et de listes citoyennes dans la région,…

# Urgence temporelle : Y a t-il une échéance, autour de laquelle créer un sentiment d’urgence ?

Après une journée de coups de fils, les jeunes ont obtenu un rendez-vous avez la conseillère de Renault Muselier. Il s’agit désormais de concentrer la campagne sur ce premier rendez-vous, afin de faire monter la pression autour de ce moment précis.

# Tactiques : quelles sont toutes les actions que nous allons mettre en place, d’une part pour mobiliser plus largement autour de cette campagne et d’autre part pour faire pression sur notre cible ?

On laisse le suspens des prochaines semaines ! #nospoiler

Temps 6 — Se projeter sur la suite

Construire une stratégie de campagne est une chose, et cela est faisable en quelques jours. Mais mener campagne sur la durée, c’est un autre projet. Pour accompagner la transition du hackathon vers une campagne de mobilisation dans la durée, plusieurs points essentiels étaient à clarifier :

  • Quels sont tous les rôles clés ? Qui souhaite s’engager sur quoi ?
  • Comment communique t-on ?
  • Comment prend-on les décisions ?
  • Quels sont tous les besoins que nous identifions d’ores et déjà pour mener cette campagne à bout, et qui peut nous aider ?

Comment aller désormais plus loin avec nos pédagogies de mobilisation citoyenne ?

Comme avec chaque groupe que nous accompagnons dans l’élaboration d’une stratégie de campagne de mobilisation citoyenne, quelle expérience puissante !

Mais comme à chaque fois, nous ressortons nous même avec davantage de questions, sur nos pédagogies et notre impact social.

#1 Lancer une campagne c’est bien, mener une campagne sur la durée c’est mieux

Au contraire des associations, les mouvements citoyens n’ont pas nécessairement les ressources internes pour mener une campagne dans la durée une fois celle-ci lancée : maintenir la pression, communiquer, trouver de nouveaux allié.e.s,…tout cela demande non seulement du temps mais aussi un niveau d’expertise et de réseau qui n’est pas forcément disponible en interne.

> Que pourrait-on imaginer pour soutenir les groupes citoyens souhaitant mener campagne ? Comment les fondations, associations, collectifs pourraient-ils devenir ressource, et repenser leur rôle en mettant à disposition leurs outils et expertises propres, pour mettre toutes les chances du côté de ces nouveaux “campaigners” ?

#2 Lancer une campagne c’est bien, lancer des centaines de campagnes c’est mieux

Ce format marche, c’est indéniable. En quelques jours, un petit groupe de citoyen.ne.s convaincu.e.s et motivé.e.s peut élaborer une stratégie de campagne sur un sujet précis et être prêt à la mener. Que cette campagne soit gagnée ou non ensuite, on voit un réel bond en termes de pouvoir d’agir, et une appropriation de tous les bons réflexes de la mobilisation citoyenne.

> Que pourrait-on imaginer pour reproduire ce format encore et encore, pour réunir des groupes de citoyen.ne.s motivé.e.s à faire bouger les lignes sur un sujet précis et qui s’attelleraient au lancement de la campagne en un temps record (une sorte de start-up weekend du lancement de mobilisation citoyenne :-)

#3 Le climat c’est bien, tout le reste des sujets écologiques et sociaux c’est mieux

Le climat, c’est un sujet qui nous tient fort à coeur — mais c’est loin d’être le seul sur lequel il est possible et urgent de faire campagne pour entraîner les changements qu’on souhaite voir.

> Quels sont tous les sujets dont des groupes de citoyen.ne.s pourraient s’emparer, pour mettre en place une campagne gagnable, au niveau de leur ville, de leur région, de leur pays, mais aussi de leur établissement scolaire, leur organisation, voire même leur propre entreprise ?

Par exemple, 3 jours pour…

  • Faire respecter la loi qui impose au moins un repas végétarien par semaine dans mon lycée, et qui est souvent non respectée
  • Faire respecter la loi qui impose 3 séances d’éducation à la vie affective et sexuelle, par an et par classe, dans mon lycée, et qui est dans la grande majorité pas respectée
  • Exiger de notre entreprise qu’elle accélère la mise place du tris sélectif dans l’ensemble des bureaux
  • Enpêcher la construction d’un centre Amazon à côté de ma ville
  • Mettre fin à l’épandage de pesticides proche des habitations de ma ville
  • Mettre en place des mesures de restriction de la publicité dans ma ville ou région
  • Faire installer ruches ou potagers dans tous les lycées de notre région, car une circulaire donne les budgets pour ce faire
  • Convaincre le gouvernement de mettre en place un congé paternité égalitaire partout en France
  • Interdire l’enfermement des enfants migrants en France (car ce n’est pas aujourd’hui le cas)

Cela vous parle ou vous inspire ?

Nous sommes un petit collectif (7 membres, tous et toutes par ailleurs impliquées dans divers autres projets), et nous ne pourrons probablement pas aller beaucoup plus loin tous.tes seul.es. Nous aimerions beaucoup attirer de nouvelles forces vives, de nouvelles expertises, de nouvelles idées, de nouveaux partenariats, et ainsi amplifier avec d’autres ce que nous avons débuté.

Cet article vous a inspiré ? Des réactions ? Des questionnements ? Des envies de rebondir ? Des conversations que vous aimeriez avoir ? Dites le nous !

Vous pouvez nous écrire à anne-laure@accelerateurdelamobilisation.org et matisse@accelerateurdelamobilisation.org :-)

--

--

--

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Anne-Laure Romanet

Anne-Laure Romanet

More from Medium

How to focus on what matters every day

Artificial Intelligence: Article for Dummies

JoyStream. Tasks for HR work group

Brainpan 1