“Je transitionne en cochant soigneusement tous les clichés possibles!”.

C’est souvent comme cela que je décris avec auto-dérision mon parcours des dernières années. Grosse crise de sens dans mon prestigieux bullshit job parisien, départ à l’étranger et démission, saut à pied joint dans l’entrepreneuriat social, engagement dans de nombreux collectifs, lancement d’une activité freelance, création de tout un nouveau cercle social, militantisme de plus en plus aiguisé, départ de Paris, installation dans un projet collectif en zone rurale.

Et puis j’ai fait un burn out.

C’est sur ce dernier épisode que je reviens ici. Pour finir de le digérer et…


Un kit open source pour se projeter sur 2021 en équipe

Nouveau kit open source par POWA : On clot 2020, on ouvre 2021 — kit de bilan et projection en collectif

Les tempêtes sont l’occasion de faire passer nos capacités de collaboration à un tout autre niveau

Cela fait déjà quelques années que je cultive une passion sans limite pour les dynamiques collectives. Ca m’a mené à rejoindre et participer à monter plusieurs collectifs, tous ancrés dans des logiques de gouvernance partagée / modèle opale — avec les défis de taille que cela comporte mais aussi et surtout l’extraordinaire richesse que cela permet.

Penser des nouveaux modes d’organisation, de vie, de travail, c’est une chose (et un très bon début), mais vivre cela au quotidien en…


De l’art de trouver l’équilibre entre liberté de chacun.e et efficacité du groupe

Pourquoi cet article ?

Fin juillet, une partie de notre collectif POWA s’est retrouvée pour une semaine de séminaire au co-living El Capitan. Triple objectif : passer du temps ensemble en présentiel, s’auto-former, et avancer sur des sujets de fond.

A cela s’ajoutai un souhait : renforcer notre fonctionnement de collectif en gouvernance partagée en s’y frottant grandeur nature dans notre manière de vivre cette semaine ensemble : structure minimale pour permettre une cohésion de groupe, co-création du contenu au fur et à mesure, rôles tournants — notamment celui de facilitation.

Long story short, on trouve que ça a été…


Pourquoi cet article ?

En juillet, une partie de l’équipe de l’Accélérateur de la mobilisation a passé une semaine à Avignon avec des militant.e.s du mouvement écologique Youth For Climate.

L’objectif pour lequel ils.elles nous avaient invité : accompagner la transition d’une somme d’actions collectives à une stratégie collective spécifique et ciblé, en montant une campagne de mobilisation citoyenne régionale spécifique à la région PACA.

Cela nous a donné l’occasion d’itérer nos pédagogies alliant facilitation de groupe et expertise en stratégie de mobilisation citoyenne, pour un double résultat : développement du pouvoir d’agir individuel et collectif, et élaboration d’une stratégie de campagne de mobilisation.


Note : l’ensemble de ce texte est directement inspiré du livre “The more beautiful world our hearts know is possible” de Charles Eisenstein, et publié avec son accord

Une question revient de manière permanente dans tous les séminaires et ateliers que j’anime : celle des livrables

C’est à dire : “Que voulons nous à la fin de cet atelier ?”, qui est pour moi une question essentielle, et la base incontournable de tout processus bien conçu.

Cependant, ce qui me frappe est l’obsession récurrente pour des livrables tangibles, concrets. …


Quand le bruit s’arrête enfin, on peut l’entendre qui approche…

Note : l’ensemble de ce texte est directement inspiré & traduit du livre “Climate : a new story”, par Charles Eisenstein (2018), et publié avec son accord

Quel est le point commun entre tabagisme et crise écologique ?

En tant qu’ancienne fumeuse, je le sais bien : une addiction est rarement là par hasard. Celle-ci est avant tout liée à un besoin non satisfait, et l’objet de l’addiction n’est qu’un symptôme d’un malaise bien plus profond.

La plupart des fumeurs aujourd’hui savent pertinemment qu’ils se détruisent eux même, et sont conscients des risques sur leur santé. …


Ça aurait pu être mon pire cauchemar de facilitatrice : un débat ouvert à 130 pour discuter de “comment on s’organise pour la suite”

Dans le cadre de l’Accélérateur de la Mobilisation Citoyenne que j’ai rejoint récemment, j’ai eu la chance de co-faciliter les premières “assises nationales” du mouvement Youth For Climate France (cf article précédent ici).

Celles-ci ont rassemblé en avril dernier 130 lycéen.ne.s et étudiant.e.s venu.e.s des 4 coins de la France, envoyé.e.s par leurs groupes locaux pour se rencontrer, se former aux outils de mobilisation, et poser les premières pierres d’un “comment on s’organise (ou pas) pour mieux faire ensemble ?”.

La “coordo nationale” qui avait accompagné le lancement du mouvement dans ses premières semaines d’existence avait résolu de s’auto-dissoudre, afin…


Qu’avons nous à apprendre de ce mouvement décentralisé et horizontal ?

Le mouvement Youth For Climate France — ces jeunes lycéen.ne.s et étudiant.e.s qui manifestent pour le climat, suite à l’appel de la militante suédoise Greta — illustre selon moi une nouvelle manière d’être et de faire ensemble dont nous “adultes” pouvons tirer des enseignements précieux.

En en parlant autour de moi, et en commençant à écouter ce qu’il s’en dit, j’ai entendu une myriades de préjugés au sujet de ce mouvement —dont quelques uns que j’ai souhaité creuser au travers de cet article.

Dans le cadre de l’Accélérateur de la Mobilisation Citoyenne que j’ai rejoint il y à quelques mois…


What I have learned about collaboration so far

Over the past years, I have had the opportunity to experience both how painful and how joyful work can be.

The painful experience came first, in working several years for a French media company that despite its shinny brand image made me a witness of many of the things that can go wrong within an organisation. Endless fights for control and power, decision paralysis, general lack of transparency, air filled with mistrust and frustration, occasional burn-outs and massive disengagement.

And then the joy, when becoming involved in co-leading an education organization in Vietnam — Knowmads Hanoi — with the dream…


Knowmads Hanoi : A home for lost genius

I rarely write down my thoughts, and have never posted them online.

But well, everything can change

Yesterday I had a conversation that made me feel angry enough to start writing compulsively.

I am well aware that me quitting my super-well paid expat job to work with Knowmads Hanoi on some education projects in Vietnam came as an unexplainable surprise for many people, and that I should not expect them to understand, support or even care.

However, yesterday I heard two things that crushed my heart.

I explained wholeheartedly the dream behind The Learning Hub — a collaborative workspace to…

Anne-Laure Romanet

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store